Vitamine J

« Moi » ce compagnon de route plein d’épines

« moi » ce compagnon de route plein d’épines

« moi » ce compagnon de route plein d’épines

 

Il est plus facile de soupçonner chez les autres ce qui est une pierre d’achoppement pour la marche de l’Eglise, que de faire face en nous à ce qui fait obstacle à la puissance de Dieu.

De même que ce que pensent les autres de moi est le pire endroit pour y entreposer ma joie, ainsi ce que je pense d’eux est la dernière option pour grandir avec Dieu.

Premièrement, la plupart du temps nous nous trompons sur les intentions profondes des gens. Certains sont si habiles à la cachoterie qu’ils passent pour des anges tandis qu’ils font le démon. Et d’autres que, par amour, nous aurons blessés seront traités à nos yeux de vilains.

En vérité, pour que l’Eglise progresse dans la puissance du Saint-Esprit, c’est MOI qui dois progresser.

« Moi », ce compagnon de route plein d’épines, troublé d’incrédulité, verrouillé de bien des manières a cependant un super cadeau à faire à Dieu : MA VOLONTÉ.

Dieu nous a créés avec une volonté, mais dès que tu es né(e) de nouveau, celle-ci a pour vocation d’être soumise à la sienne.

Le vrai croyant ne s’appartient plus à lui-même et il entre en discipolat avec Christ.

C’est pourquoi nous ne devrions jamais prendre la prière du Notre Père comme une formule à répéter, mais quand nous lui disons, « que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel », nous devrions comprendre que le premier endroit terrestre où le Père veut exaucer cette prière est DANS NOTRE MOI.

Au lieu d’aller courir avec les dons de l’Esprit, plions les genoux et laissons l’Esprit nous consacrer, nous re-consacrer encore et encore et encore…

Kathryn Kullman disait « mourir de mille morts »…

Beaucoup de chrétiens font fausse route à croire qu’ils sont une réponse, qu’ils sont le moyen… Dieu veut passer au travers de toi. Laisse-le te mettre de côté dans cette affaire. Ce n’est pas de toi dont il s’agit mais de CHRIST en toi.

Apprenons l’évangile du mouchoir de Paul et l’histoire de cette nation sera changée. Dieu PEUT SECOUER PROFONDÉMENT UNE NATION… mais il faut une armée.

Cette armée n’est pas comme celles du monde. Il ne s’agit pas de tuer des gens ! Mon Dieu, heureusement qu’il s’agit de LA PUISSANCE DE LA RÉSURRECTION !!

Mais pour faire partie de cette armée, tu dois renoncer à ta vie.

2018 est une année de multiplication dans la percée apostolique et prophétique et d’évangélisation. L’Eglise va enfanter des pasteurs, des leaders, des ministères oints et embrasés qui ont rompu leur propre volonté sous la Sienne.

Toi viens et suis moi.

Rémy Bayle.